image 1
Ouverture des inscriptions pour l'année scolaire 2017/2018 - Pour plus d'informations.

THEATRE...


« Pour la société de demain, l’école doit former des esprits souples, entreprenants, aptes à sortir des sentiers battus ». (Auteur: Gisèle Barret)


La direction du Groupe Scolaire La Relance a décidé d'introduire les cours de « L’éducation artistique», comme matière à part entière. Ces cours seront programmés le samedi matin pour les élèves qui le souhaitent, et enseignée par une spécialiste du domaine. Ces cours vont cibler une double visée :

Thumbnail image

Esthétique : « Elle conduit l’enfant à explorer le monde à l’aide de tous ses sens avec émotion, intelligence et sensibilité ».

Culturelle : « Elle favorise la rencontre avec des lieux et des objets reconnus comme porteurs de valeurs et incite l’enfant à développer sa réflexion critique ».

Le plan pour le développement des arts et de la culture à l’école renforce cette double visée esthétique et culturelle.

En effet, il se fixe pour objectif prioritaire de développer « l’intelligence sensible » et de « réduire les inégalités d’accès à l’art et à la culture ». Parallèlement aux à la musique qui est obligatoire dans établissement, la pluralité des disciplines est encouragée dans un souci de continuité et de cohérence entre l’école, le collège et le lycée.

Le théâtre s’y inscrit parmi les domaines qui élargissent le champ de l’éducation artistique.

Enfin le théâtre a pour objectifs et apporte aux élèves les aspects suivants :

  • Entrée dans la littérature
Thumbnail image

Dans la littérature, le théâtre occupe une place à part entière, sa spécificité résidant dans l’absence de narrateur et la prépondérance de situations dialoguées. Le théâtre aborde par des situations très diverses, les vrais problèmes de l’homme : l’amour, la haine, la mort, la jalousie et sa lecture permet à tous de grandir.

  • Mise en espace

Dans la vraie vie, on n’est pas le même à la maison, à l’école, avec ses parents ou ses copains… La scène est un espace particulier et complètement identifiable dans lequel l’enfant devient acteur. Hors de cet espace, il est spectateur. Les comportements attendus sont diamétralement opposés.

  • Mise en mouvement

Il s’agit là d’une mise en mouvement intentionnelle et contrôlée à un âge où l’enfant réagit souvent de façon impulsive. Je fais ce que j’ai décidé de faire, je sais que je vais être regardé, je me contrôle.

L’enfant va apprendre à mettre son corps en mouvement :
  • A se donner à voir,
  • A se coordonner aux autres.
  • Mise en voix

C’est un apprentissage explicite du contrôle de la voix (l’intensité, l’intonation, l’écoute, l’articulation…) :

  • Parler pour être écouté : parole ou lecture adressée,
  • Articuler,
  • Parler fort,
  • Parler lentement,
  • Parler ensemble, en écho.
  • Prise de risques

Thumbnail image Se trouver seul, face aux autres, situation à mettre en parallèle avec le passage au tableau… Il s’agit de se montrer, parler aux autres… Dans certains cas, on pourra faire un passage par l’objet, la marionnette, le masque (un loup pour ne pas gêner la diction et la respiration).

  • Respect

Se trouver dans une coopération constructive, le spectateur aidant l’acteur à s’améliorer parce qu’il voit et sait des choses que l’acteur ne voit pas. Certaines situations, en particulier la mise en route de l’atelier, se feront avec toute la classe. Très vite, le groupe sera partagé et les enfants endosseront tour à tour les rôles d’acteur et de spectateur.

  • Parler de ce qu’on voit, dire ce qu’on ressent,
  • Accepter les remarques et les critiques.
  • Ecoute de l’autre, sentiment collectif, appartenance à un groupe

L’école est le premier lieu de vie en collectivité. L’enfant, qui à cet âge est égocentrique, apprend là qu’il est à la fois une personne et un élément d’un groupe. La prise en compte de l’autre, sa personne, son mouvement, ce qu’il dit ne plus exister en tant que personne mais en tant qu’élément d’un ensemble.